Le travail quotidien.

Après la toute première injection que je fais moi-même, seule dans ma salle de bain,
je prends une photo du matériel médical pour l'envoyer à une amie. Photo que je n'enverrais jamais... Le lendemain, comme pour me prouver que tout ça est bien réel, je me photographie après avoir fait mon injection. Puis, prise à mon propre jeu, je continue chaque jour jusqu'au dernier. 

En capturant les images des injections quotidiennes que je m’administrais, inconsciemment, je décidais de me réapproprier mon corps, ce corps volontairement mis à disposition, ce corps animal, dopé et consentent, ce corps anonyme qui accepte de produire des ovocytes matures pour une autre femme avant de disparaitre.

BellyWesternProject - 2015-2019.

  • Facebook